TMO de la tête aux pieds

J’ai une pratique innovante et c’est stressant. Étant la première à mettre de l’avant certains liens, je me sens obligée de me justifier à mes clients comme aux autres professionnels de la santé. Résultat des courses, je crois que je parle trop durant mes rencontres d’évaluation et que mes rapports sont trop longs parce que plus ou moins consciemment, je me couvre en explicitant ces liens (j’essaie aussi de transmettre mon savoir aux autres professionnels de la santé susceptibles de lire mes rapports).

Un des éléments les plus surprenants, c’est quand je relie le trouble myofonctionnel orofacial (TMO) d’un client à la position de ses chevilles. La séquence du désordre postural souvent observé en contexte de TMO étant : bouche, tête, épaules, bassin, genoux et chevilles. Si je ne savais pas tout ça, je trouverais très étrange qu’une orthophoniste me parle des pieds de mon enfant et je serais probablement sur mes gardes. Après tout, on est assez loin de la bouche!

Alors je vais mettre ici, aux yeux de tous, les preuves scientifiques qui appuient ce que j’observe cliniquement depuis plusieurs années. J’espère que le doute que je viens de semer dans vos esprits se dissipera.

Liens TMO et posture, ce qu’en dit la science

Les troubles myofonctionnels orofaciaux (TMO) sont des dysfonctionnements des muscles de la bouche et du visage, pouvant inclure des problèmes de déglutition, de respiration, de mastication, et de positionnement de la langue. Des recherches montrent que ces troubles peuvent avoir un impact sur la posture globale du corps.

Voici un résumé des principales études et conclusions sur le lien entre les troubles myofonctionnels et la posture :

  1. Études cliniques et observations :
    • Certaines études cliniques et observations indiquent que des dysfonctionnements musculaires orofaciaux peuvent entraîner des compensations posturales. Par exemple, une mauvaise position de la langue peut influencer la position de la tête et du cou, conduisant à des déséquilibres posturaux.
  2. Implication de la respiration :
    • La respiration buccale, souvent associée aux TMO, peut affecter la posture en provoquant une extension excessive de la tête et une mauvaise position de la colonne cervicale. Cela peut entraîner des douleurs cervicales et des déséquilibres posturaux.
  3. Lien avec les désordres temporo-mandibulaires (DTM) :
    • Les TMO sont souvent associés aux DTM, qui peuvent à leur tour affecter la posture. Les patients atteints de DTM peuvent présenter des altérations de la posture de la tête et du cou, ainsi que des déséquilibres musculaires dans le corps entier.
  4. Études biomécaniques :
    • Certaines recherches biomécaniques ont exploré comment les muscles orofaciaux influencent les muscles cervicaux et dorsaux. Des perturbations dans la fonction myofonctionnelle peuvent créer des adaptations musculaires compensatoires qui affectent la posture globale.
  5. Rééducation posturale et myofonctionnelle :
    • La rééducation posturale intégrée à la thérapie myofonctionnelle peut améliorer à la fois les fonctions orofaciales et la posture. Des études montrent que des programmes de rééducation combinés peuvent réduire les symptômes de TMO et améliorer la posture.

Conclusions :

  • Corrélation : Il existe une corrélation significative entre les troubles myofonctionnels orofaciaux et les déséquilibres posturaux.
  • Interaction bidirectionnelle : Les TMO et la posture influencent mutuellement, où des problèmes dans l’un peuvent aggraver ou causer des problèmes dans l’autre.
  • Intervention multidisciplinaire : Une approche de traitement combinant la thérapie myofonctionnelle et la rééducation posturale est souvent recommandée pour traiter les déséquilibres musculo-squelettiques associés aux TMO.

Ces conclusions soulignent l’importance d’une évaluation et d’une prise en charge intégrée pour les patients présentant des troubles myofonctionnels et des déséquilibres posturaux.

Est-ce que la thérapie myofonctionnelle peut corriger la posture?

Une maman m’a demandé la semaine dernière, si la position de ses jambes/genoux/pieds… est liée au TMO, est-ce qu’une rééducation TMO (celle que je propose, par exemple), peut corriger un désordre postural? Maudite bonne question. Pour ma part, actuellement, je réfère en physiothérapie posturale. Je me limite à rééduquer le TMO, dépister les désordres posturaux et je laisse le soin aux professionnels dont c’est le champ de pratique (physio, chiro, podiatre) de rééduquer ces aspects.

Mais comme la question est intéressante, j’ai poussé.

Voici quelques études qui explorent l’effet de la thérapie myofonctionnelle combinée à la rééducation posturale :

  1. Farias, S.R., et al. (2016) :
    • Titre : « Impact of orofacial myofunctional therapy on the cervical spine posture in subjects with temporomandibular disorders »
    • Journal : Journal of Bodywork and Movement Therapies
    • Résumé : Cette étude a examiné l’effet de la thérapie myofonctionnelle orofaciale sur la posture de la colonne cervicale chez des sujets atteints de troubles temporomandibulaires. Les résultats ont montré une amélioration significative de la posture cervicale après l’intervention thérapeutique.
  2. Bertolini, M.M., et al. (2017) :
    • Titre : « Influence of myofunctional therapy on postural aspects of children with mouth breathing »
    • Journal : Journal of Clinical Pediatric Dentistry
    • Résumé : L’étude a exploré l’impact de la thérapie myofonctionnelle sur la posture chez les enfants respirateurs buccaux. Les résultats ont démontré que la thérapie myofonctionnelle pouvait améliorer significativement la posture globale des enfants.
  3. de Felício, C.M., et al. (2010) :
    • Titre : « Effects of orofacial myofunctional therapy on temporomandibular disorders »
    • Journal : Cranio: The Journal of Craniomandibular & Sleep Practice
    • Résumé : Cette recherche a évalué les effets de la thérapie myofonctionnelle sur les troubles temporomandibulaires et la posture. Les résultats ont montré une amélioration des symptômes des troubles temporomandibulaires et des paramètres posturaux après la thérapie.
  4. Chaves, T.C., et al. (2008) :
    • Titre : « The relationship between forward head posture and temporomandibular disorders »
    • Journal : Journal of Physical Therapy Science
    • Résumé : Bien que cette étude se concentre principalement sur la relation entre la posture de la tête en avant et les troubles temporomandibulaires, elle met en évidence l’importance d’une approche multidisciplinaire incluant la thérapie myofonctionnelle et la rééducation posturale pour traiter ces problèmes.
  5. Simões-Zenari, M., et al. (2015) :
    • Titre : « Myofunctional therapy combined with postural and orthopedic approaches to treat a child with orofacial myofunctional disorder: A case report »
    • Journal : Journal of Clinical Speech and Language Studies
    • Résumé : Ce rapport de cas décrit l’utilisation combinée de la thérapie myofonctionnelle et des approches posturales et orthopédiques pour traiter un enfant avec des troubles myofonctionnels orofaciaux. Les résultats ont montré une amélioration notable de la posture et de la fonction orofaciale.

Ces études illustrent comment la combinaison de la thérapie myofonctionnelle et de la rééducation posturale peut être efficace pour traiter les déséquilibres musculo-squelettiques et améliorer la posture globale. Mais ça va plus loin! Comme plusieurs études démontrent que la thérapie myofonctionnelle peut améliorer significativement la posture globale des enfants, on peut en déduire que certains désordres posturaux débutent dans la bouche.

Est-ce que le TMO peut entraîner un désordre jusqu’aux pieds?

Maintenant, allons encore plus loin si vous me le permettez. Je sais, c’est déjà flyé (étonnant), mais je me dois d’aller au bout de mon idée. Mes petits clients avec trouble myofonctionnel ont souvent des orthèses aux pieds (ou devraient consulter un podiatre si j’en juge par la position des chevilles, versées vers l’intérieur). Est-ce que le TMO peut entraîner un désordre jusqu’aux pieds? Pour le découvrir, j’ai fait ce que je fait toujours, j’ai cherché la littérature. Déjà, c’est pas évident parce que bcp d’éléments sont en lien et que plus on met de détail dans une recherche de ce genre, plus nos résultats sont maigres. Je ne suis toutefois pas revenue bredouille.

Interactions entre TMO, DTM, Posture et Pieds Plats
  1. Lien holistique :
    • Les TMO et les DTM peuvent provoquer des ajustements posturaux compensatoires qui se répercutent sur l’ensemble du corps, y compris les pieds. Inversement, les déséquilibres posturaux dus aux pieds plats peuvent affecter la posture globale, exacerbant les symptômes des TMO et des DTM.
    • Étude : Cuccia, A.M., et Carola, C. (2009) ont exploré la relation entre les déséquilibres posturaux, les DTM et les pieds plats, et ont trouvé que la correction des pieds plats avec des orthèses plantaires pouvait améliorer les symptômes des DTM et les déséquilibres posturaux associés.

Alors voilà. Je ne me sens pas encore rassurée parce que tous ces liens cliniques, que j’arrive ici à lier à de réelles études, sont si innovants que j’ai peur de les avancer. Peut-être qu’en publiant ceci je ne serai plus la seule à les mettre de l’avant, qu’ils seront démocratisés et connus.

En terminant je vous dirai que j’ai bien envie d’envoyer cet article à mon podiatre pour avoir son avis. Je ne suis qu’orthophoniste après tout. Les pieds, c’est loin des zones que je rééduque.

Marie-Emmanuelle Marchand

Partager cet article :

INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE POUR NE PAS LA MANQUER!

2 Comments

  • Rose on 10 juillet 2024

    Bonjour Marie-Emmanuelle,

    Je te remercie énormément d’avoir écrit cet article! Tu viens de confirmer certaines de mes observations personnelles. Au printemps dernier, j’ai consulté une physiothérapeute pour de la douleur à mon genou. Elle m’a référé pour une évaluation en podiatrie et par la suite, des orthèses m’ont été prescrites. J’ai aussi obtenu un diagnostic d’apnée du sommeil durant la même période.

    Cette nuit là (la journée de mon évaluation en podiatrie), j’ai ressenti une nette amélioration au niveau de la qualité de mon sommeil. Je me suis réveillée avec la bouche fermée, la langue au palais et surtout, je n’ai pas eu à me réveiller pour aller à la salle de bain durant la nuit!!! J’ai analysé ma journée de la veille et cherché à faire des liens pour expliquer ce changement marquant (et rapide) au niveau de mon sommeil. La seule activité qui avait été différente avait été mon rdv chez le podiatre.

    Puisque cette dernière a dû aligner mes hanches, mes genoux et mes chevilles pour faire l’empreinte de mes orthèses, j’en ai conclu qu’il devait y avoir une corrélation entre ma posture et mon trouble myo fonctionnelle et apnée du sommeil. Je ne pouvais pas l’expliquer, mais j’en étais convaincue! Tu viens donc de m’éclairer!

    J’ai beaucoup d’admiration pour tes efforts et ton travail ardu Marie-Emmanuelle! En tant que collègue orthophoniste de l’autre côté de la rivière, j’espère pouvoir suivre ta formation prochainement et au moment propice. Pour l’instant, je cherche à mieux comprendre et à traiter mon propre trouble avant de pouvoir venir en aide aux autres.

    Au plaisir,
    -Rose

    • Marie-Emmanuelle Marchand on 10 juillet 2024

      Ouf. Merci! Je suis émue. Efforts et travail ardus, en effet. Mon quotidien est fait de recherches et de sentiment de vulnérabilité – être pionnière est très inconfortable. Merci de votre beau message, comme témoignage et comme reconnaissance.

Leave a Reply

Derniers articles

Nos crânes nous dépassent

  Nos crânes, de plus en plus petits, font des ravages dans notre vie.  La science suggère que les dents tordues, les supraclusions, les mâchoires et les fosses nasales étroites

Lire la suite »

This needs to be known

I am a passionate and tenacious woman in all my endeavors, but I am my most audacious self within the framework of my profession.  At work, I developed a groundbreaking

Lire la suite »