J’pense que c’est ça être heureux

«Oh my God! Sérieux, merci tellement. Je me sens compris pour la première fois de ma vie. Je lisais ton rapport pis je me disais :  »Fuck, c’est tellement ça, chu d’même, a l’a raison. Ah, s’pour ça j’fais ça! » Oufff. Je suis soulagé on dirait. J’suis pas quelqu’un d’émotif, mais ah… (il s’essuie les yeux avec son chandail) scuse, j’veux pas pleurer, mais j’me sens bien. J’pense que c’est ça être heureux, mais j’suis pas sûr.

J’suis tellement content de l’avoir fait, ça valait tellement le coup. Dire que j’ai hésité à cause du coût. On dirait que j’me comprends mieux tsé. C’est la première fois que quelqu’un prenait le temps d’essayer de comprendre. J’suis comme ça depuis le début primaire tsé, ça fait longtemps. Je me sens entendu. Pis là, pour le reste, j’suis confiant parce que t’existes. T’es là. Tu peux m’aider. J’peux aller te voir pour comprendre. Wow. Sérieux, merci.»

Promis, je n’en rajoute pas. Ça vient tout juste de se produire alors c’est encore frais dans ma mémoire. Mon client, jeune homme dans la vingtaine, vient réellement de me dire tout ça. C’est la plus belle rencontre de remise de résultats de toute ma carrière (8 ans). J’ai travaillé très fort sur son profil, pas simple du tout. J’ai lu, fait des recherches, consulté des collègues et mis des heures à analyser et rédiger. C’est vrai que je l’ai écouté, que je l’ai accueilli. J’aurais aimé pouvoir offrir ça à tous mes clients dès ma première année de pratique, mais je n’étais pas rendue-là. J’accueille ses propos comme la preuve que mon intention est ressentie par mes clients; à savoir qu’ils se sentent entendus dans ce qu’ils sont.

En bout de ligne, on est reconnaissants tous les deux. Non, mais c’est-tu pas beau ça?

Merci la vie de m’avoir envoyé ce client. De me permettre d’aider autant, de lui avoir permis de trouver les mots pour exprimer sa souffrance, puis ceux pour exprimer sa reconnaissance. Merci de me faire aimer autant ce que je fais, de me rappeler si souvent combien être est au moins aussi important que faire.

Marie-Emmanuelle Marchand, M.Sc., Orthophoniste

Partager cet article :

INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE POUR NE PAS LA MANQUER!

No Comments

Leave a Reply

Derniers articles

Faire coucou pour changer le monde

Je vais commencer ce billet en mentionnant que je suis maman. Ceux qui sont devenus parents comprendront. Quand on le devient, on change. Je suis convaincue que si on avait

Lire la suite »