"> Les fameuses inférences - Marie-Emmanuelle Marchand

Marie-Emmanuelle Marchand

Les fameuses inférences

J’ai pensé rédiger un court article sur les inférences. Les parents d’enfants que j’ai en suivi savent ce que c’est, mais je crois que ça reste vague pour la majorité des gens. J’espère que cet article sera éclairant pour les parents, enseignants et autres intervenants scolaires.

L’inférence est l’acte de dépasser la compréhension littérale ou le premier niveau. C’est un processus complexe impliquant les habiletés de déduction et d’induction et est vital à la bonne interprétation.

Bon nombre des apprentissages de l’enfant se font par le biais d’inférences. Ces dernières sont présentes dès la petite enfance et se complexifient au fil du développement.

Chez les petits, on peut travailler les inférences en faisant des devinettes, des associations, des catégorisations, avec un livre (qu’on leur lit), des images, dans le quotidien. Chez les plus vieux, à partir de livres (qu’ils lisent), d’émissions, de films, de mises en situation.

Voici quelques catégories et les questions que vous pouvez poser pour aider votre enfant à réaliser ces différentes inférences :

 

  1. Temps (à quel moment, époque, temps de la journée, saison de l’année… se passe l’action? Qu’est-ce qui te fait croire que c’est en …? Quels sont les indices qui pointent vers…?)

 

  1. Lieu (dans quel lieu, contexte physique, pays, bâtiment… se passe l’action? Peux-tu être plus précis? Ajoute des détails, invente ceux que tu ignores en respectant ceux que tu peux identifier)

 

  1. Action/agent (quel événement se produit? Qui a fait l’action décrite? Que fait le personnage dont on parle?)

 

  1. Motivation (Pourquoi a-t-il agit ainsi? Qu’est-ce que tu crois qu’il veut? Quel est l’objectif?)

 

  1. Cause/effet (Qu’est-ce qui va arriver ensuite? Quelle conséquences positive ou négative cela risque d’avoir?)

 

  1. Attitude/sentiment (Comment tu crois qu’il/elle se sent à ce moment-là? Pourquoi? Quand t’es-tu senti de la même façon pour la dernière fois? Qu’est-ce qui était arrivé?)

 

Travailler les inférences avec votre enfant solidifiera sa réflexion, son discours interne, le développement de sa pensée, approfondira sa compréhension du monde qui l’entoure, des textes qui lui sont lus ou qu’il lit, des événements qui arrivent dans sa vie, améliorera même ses relations aux autres en lui permettant de mieux comprendre les sentiments, intentions, motivations et défis des gens qui l’entourent.

Pas la panacée, mais un fichu de bon objectif à travailler. En terminant, tout le monde peut en bénéficier. Un enfant qui performe à l’école bénéficiera d’un travail sur les inférences comme un enfant qui peine avec les apprentissages. C’est le niveau de notre exigence qui va varier.

 

Merci de me lire, j’espère être utile.

 

Marie-Emmanuelle Marchand, M. Sc., Orthophoniste

Partager cet article : Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Laisser une réponse

neuf − 2 =

Quand apprendre est amusant, l’avenir est prometteur.
– Michaël Ferrari

Partager cet article : Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Pour plus d'information

Contactez-nous

Envoyez-nous un message 

[]
1 Step 1
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - Générateur de formulaires WordPress

Partager cet article : Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook