"> Parlons définitions! - Marie-Emmanuelle Marchand

Marie-Emmanuelle Marchand

Parlons définitions!


Le nouveau Trouble développemental du langage

Le 22 septembre 2017, l’Ordre des orthophonistes et des audiologistes du Québec s’est prononcé. On ne dit plus Trouble primaire de langage, Trouble spécifique du langage ou encore Dysphasie, mais Trouble développemental du langage. Ce terme, proposé par un panel de 57 experts internationaux se veut une traduction officielle du Developpemental Language Disorder (Américain).

Les termes primaires et spécifiques ont été laissés de côté. Pour le premier, c’est que le caractère primaire (source de tous les autres problèmes s’il y en a) est difficile à déterminer. Pour le second, il faut comprendre que les atteintes sont rarement spécifiques puisqu’il y a comorbidité (présence en même temps) d’atteintes attentionnelles, mnésiques (mémoire), etc.

Quant à lui, l’utilisation du terme trouble veut généralement dire persistant, bien qu’une évolution des atteintes en fonction de l’intervention reçue et de la stimulation du milieu améliore le pronostic et diminue l’impact fonctionnel du trouble.

L’impact fonctionnel, ça veut dire que tous les jours, le trouble nuit à l’individu sur le plan des relations sociales, des apprentissages ou de la réussite scolaire. Ce peut être pour comprendre les consignes à l’école, comprendre un texte écrit, ou se faire des amis quand on ne comprend pas les blagues, l’ironie, le sarcasme.

Il est important de savoir que le terme Trouble développemental du langage est proposé pour les cas de trouble du langage SANS condition autre connue (ex. : Trouble du spectre de l’autisme, trisomie 21, déficience intellectuelle). Si une autre condition est présente, on privilégiera alors le terme Trouble du langage associé à …

Pour ceux qui ont déjà leur conclusion orthophonique, ça ne change rien. C’est simplement que les termes changent et le milieu privé et public doit s’adapter. J’ai pensé écrire ces quelques lignes en ayant en tête mes clients, passés, présents ou futurs, pour qui le terme Dysphasie est encore ce qui est le plus parlant.

Marie-Emmanuelle Marchand, M.Sc., orthophoniste

Partager cet article : Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Laisser une réponse

14 + dix-neuf =

Quand apprendre est amusant, l’avenir est prometteur.
– Michaël Ferrari

Partager cet article : Share on LinkedIn

Linkedin

Tweet about this on Twitter

Twitter

Share on Facebook

Facebook

Pour plus d'information

Contactez-nous

Envoyez-nous un message 

Partager cet article : Share on LinkedIn

Linkedin

Tweet about this on Twitter

Twitter

Share on Facebook

Facebook