La salivation excessive

Voici un sujet qui peut sembler inusité pour une orthophoniste. Ce que la médecine appelle salivation excessive, hypersialorrhée ou hypersalivation, n’est souvent en fait qu’un manque de contrôle salivaire. Le problème étant bien souvent non pas l’excès de salivation en quantité, mais le manque de contrôle pour la garder à l’intérieur de la bouche et l’absence du réflexe de l’avaler. On m’en a parlé hier, et ça m’a inspiré ce court article.

L’excès de salive peut être causé par une production excessive de salive, mais plus fréquemment par une diminution de la capacité à avaler ou à conserver la salive dans la bouche. C’est pourquoi les termes écoulement salivaire ou manque de contrôle salivaire me semblent plus adaptés dans ces cas.

Quelles sont les causes de la salivation excessive ?

L’hypersalivation existe, bien entendu. Les causes les plus fréquentes sont:

  • un aphte
  • une infection dentaire, une infection buccale
  • une inflammation de la muqueuse de la bouche (stomatite)
  • une intoxication
  • une inflammation des amygdales
  • une inflammation du pharynx
  • des nausées, vomissements
  • une gingivite…

Lorsque c’est le contrôle salivaire qui pose problème, on a généralement un obstacle à la respiration nasale ou à la déglutition (mouvement d’avaler). C’est le cas si vous avez

  • une sinusite ou une infection ORL (laryngite, etc.)
  • une allergie (rhinite allergique, acariens, chats, boulots, produits ménagers…)
  • une respiration buccale (si respiration buccale, lèvres ouvertes, hypotonicité de l’orbiculaire des lèvres, diminution du tonus et de la sensibilité de la région orale/périorale et donc, écoulement salivaire)

 

Quelles sont les conséquences de la salivation excessive ?

La salivation excessive est un symptôme gênant plus qu’autre chose. Bien qu’on l’excuse facilement chez un bambin, c’est plus perturbant pour un enfant de 4-5-6 ans et carrément dérangeant chez un adulte (souvent les adultes aspirent bruyamment leur salive en inspirant par la bouche avant de débuter une phrase). C’est pour cette raison que l’hypersialorrhée/l’écoulement salivaire peut entraîner un isolement social.

Il faut également mettre en lien le manque de contrôle salivaire avec un trouble plus large, nommé Trouble orofaciomyofonctionnel (TOM) qui touche la déglutition, la parole, la mastication et la respiration. En cas de TOM, les gens présentent un ou plusieurs des symptômes suivant : parlent sur le bout de la langue, s’étouffent plus souvent en buvant et/ou en mangeant, sont plus difficiles à table, ronflent, ont une respiration bruyante, une déglutition infantile (poussent contre leurs dents en avalant).

Quelles sont les solutions pour traiter la salivation excessive ?

Pour traiter la salivation excessive, il faut d’abord déterminer quelle en est la cause. Avant de consulter votre médecin pour des médicaments anticholinergiques, des agonistes des récepteurs adrénergiques, des bêtabloquants ou encore la toxine botulinique, si votre enfant ou vous-même respirez par la bouche, avalez en poussant contre vos dents, avez eu des broches (indice de TOM), consultez une orthophoniste spécialisée dans la rééducation de ce trouble (TOM).

Inutile d’attendre d’en être gêné. Il y a plusieurs interventions indirectes chez les plus jeunes, et directes chez les plus vieux qui peuvent être faites pour développer un meilleur contrôle salivaire, prévenir les infections des voies aériennes supérieures, les étouffements lors des repas ou de l’allaitement, la respiration buccale et les ronflements.

Pas si inusité finalement le lien hypersalivation et orthophonie.

 

Votre orthophoniste,

Marie-Emmanuelle Marchand, M. Sc., Orthophoniste

Partager cet article :

INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE POUR NE PAS LA MANQUER!

2 Comments

  • Moinard on 25 mai 2022

    Hypersalivation excessive depuis soins dentaires suite à scorbut en 2020. Refus des generalistes et dentistes de s’en occuper. Prétexte mieux vaut une hypersalivation qu’un manque de salive ! Qui consulter ? Qualité de vie très mauvaise, problèmes pour avaler, gêne dans la gorge… Aidez-moi, s’il vous plaît

    • Marie-Emmanuelle Marchand on 20 juin 2022

      Désolée, votre requête excède mon champ de compétence. Je vous souhaite la meilleure des chances. Puisse le bon professionnel vous apporter l’aide dont vous avez besoin.

Leave a Reply

Derniers articles

Mastery lesson from James Clear

Mastery is not only about getting better at your craft, but also about finding ways to eliminate the obstacles, distractions, and other annoyances that prevent you from working on your

Lire la suite »

Le sommeil, une histoire de survie

J’ai hésité quant au titre approprié pour cet article. Le sommeil, une histoire de famille ou Le sommeil, une histoire de survie. Je n’ai pas envie de faire de ce

Lire la suite »