Marie-Emmanuelle Marchand

La salivation excessive

Voici un sujet qui peut sembler inusité pour une orthophoniste. Ce que la médecine appelle salivation excessive, hypersialorrhée ou hypersalivation, n’est souvent en fait qu’un manque de contrôle salivaire. Le problème étant bien souvent non pas l’excès de salivation en quantité, mais le manque de contrôle pour la garder à l’intérieur de la bouche et l’absence du réflexe de l’avaler. On m’en a parlé hier, et ça m’a inspiré ce court article.

L’excès de salive peut être causé par une production excessive de salive, mais plus fréquemment par une diminution de la capacité à avaler ou à conserver la salive dans la bouche. C’est pourquoi les termes écoulement salivaire ou manque de contrôle salivaire me semblent plus adaptés dans ces cas.

Quelles sont les causes de la salivation excessive ?

L’hypersalivation existe, bien entendu. Les causes les plus fréquentes sont:

  • un aphte
  • une infection dentaire, une infection buccale
  • une inflammation de la muqueuse de la bouche (stomatite)
  • une intoxication
  • une inflammation des amygdales
  • une inflammation du pharynx
  • des nausées, vomissements
  • une gingivite…

Lorsque c’est le contrôle salivaire qui pose problème, on a généralement un obstacle à la respiration nasale ou à la déglutition (mouvement d’avaler). C’est le cas si vous avez

  • une sinusite ou une infection ORL (laryngite, etc.)
  • une allergie (rhinite allergique, acariens, chats, boulots, produits ménagers…)
  • une respiration buccale (si respiration buccale, lèvres ouvertes, hypotonicité de l’orbiculaire des lèvres, diminution du tonus et de la sensibilité de la région orale/périorale et donc, écoulement salivaire)

 

Quelles sont les conséquences de la salivation excessive ?

La salivation excessive est un symptôme gênant plus qu’autre chose. Bien qu’on l’excuse facilement chez un bambin, c’est plus perturbant pour un enfant de 4-5-6 ans et carrément dérangeant chez un adulte (souvent les adultes aspirent bruyamment leur salive en inspirant par la bouche avant de débuter une phrase). C’est pour cette raison que l’hypersialorrhée/l’écoulement salivaire peut entraîner un isolement social.

Il faut également mettre en lien le manque de contrôle salivaire avec un trouble plus large, nommé Trouble orofaciomyofonctionnel (TOM) qui touche la déglutition, la parole, la mastication et la respiration. En cas de TOM, les gens présentent un ou plusieurs des symptômes suivant : parlent sur le bout de la langue, s’étouffent plus souvent en buvant et/ou en mangeant, sont plus difficiles à table, ronflent, ont une respiration bruyante, une déglutition infantile (poussent contre leurs dents en avalant).

Quelles sont les solutions pour traiter la salivation excessive ?

Pour traiter la salivation excessive, il faut d’abord déterminer quelle en est la cause. Avant de consulter votre médecin pour des médicaments anticholinergiques, des agonistes des récepteurs adrénergiques, des bêtabloquants ou encore la toxine botulinique, si votre enfant ou vous-même respirez par la bouche, avalez en poussant contre vos dents, avez eu des broches (indice de TOM), consultez une orthophoniste spécialisée dans la rééducation de ce trouble (TOM).

Inutile d’attendre d’en être gêné. Il y a plusieurs interventions indirectes chez les plus jeunes, et directes chez les plus vieux qui peuvent être faites pour développer un meilleur contrôle salivaire, prévenir les infections des voies aériennes supérieures, les étouffements lors des repas ou de l’allaitement, la respiration buccale et les ronflements.

Pas si inusité finalement le lien hypersalivation et orthophonie.

 

Votre orthophoniste,

Marie-Emmanuelle Marchand, M. Sc., Orthophoniste

Partager cet article : Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Laisser une réponse

14 + dix-sept =

Je veux vraiment insister sur la pertinence de la formation et la manière dont elle est articulée, c’est vraiment un chouette programme. – C.B.

Formation de grande qualité que j’ai savouré et écouté avec grand intérêt!! – L.C.

J’ai maintenant les appuis théoriques pour mieux comprendre la situation, informer, expliquer, motiver. Le plan de traitement est devenu clair et je sais où je vais pendant mes séances à présent – E.C.

Je n’imagine pas ce que peut représenter la charge de travail et l’énergie dépensée pour un travail d’une telle qualité! – C.B.

J’ai adoré la formation! – H.C.

On a étudié ensemble. C’est une orthophoniste hors catégorie. – G.F.-B.

En tout cas merci, ça en prend des gens qui prennent leur place dans des domaines moins reconnus de notre profession. – G.P.

Si vous hésitez, foncez c’est vraiment top! – M.W.

C’est tellement bien expliqué! – V.T.

Je me suis lancée dans cette formation alors que je démarrais mon premier suivi pour AOS.
J’étais au départ peu confiante et peu outillée mais grâce à ces 2 modules, tout a changé. – E.C.

Tout est pertinent! – L.C.

Elle démontre une belle maîtrise du sujet et est facile à écouter, même après une journée de travail. – F.C.

J’ai hâte d’intégrer tout ça à ma pratique. C’est beaucoup de contenu! – C.C.

Formation qui tombe à point. Tellement pertinente! – A.A.

Partager cet article : Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Pour plus d'information

Contactez-nous

Envoyez-nous un message 

[]
1 Step 1
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - Générateur de formulaires WordPress

Partager cet article : Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook