Pourquoi l’orthophonie permet de ronfler moins

Au début du sommeil, il y a une chute de l’activité musculaire des voies respiratoires supérieures*, qui se traduit par une diminution de la compliance des voies respiratoires supérieures, taille plus petite du lumen (ouverture) des voies respiratoires supérieures et augmentation de leur résistance.

Pourquoi ?

L’effondrement est dû à un contrôle neuronal ou mécanique altéré ou à une combinaison des deux facteurs et à la faiblesse/hypotonicité des structures (voile du palais, langue, murs pharyngés), leur placement (os hyoide plus bas par rapport au plan mandibulaire, langue retenue au plancher buccal ou grossit sur le plan horizontal et vertical (obésité). C’est pour ça qu’une rééducation myofonctionnelle visant ces muscles et structures réduit l’effondrement des voies aériennes supérieures et donc, le nombre d’événements d’apnée ou augmente l’oxygénation en cas d’hypopnée.

L’orthophoniste est le seul professionnel de la santé qui a les compétences pour travailler ces structures et fonctions

L’orthophoniste et le seul professionnel de la santé dont les compétences permettent la rééducation de ces structures et des fonctions (mastication, déglutition, parole, respiration) qui les maintiennent bien toniques et bien placés (os hyoïde, langue). Mon travail, c’est là qu’il se fait. C’est pourquoi ceux qui me consultent ronflent moins souvent, moins longtemps, moins fort ou plus du tout ! Chaque cas est unique, mais l’amélioration est toujours au rendez-vous.

Si vous êtes comme moi, soit un peu intense dans la recherche, voici différentes références pour pousser plus loin. Autrement, vous pouvez me croire sur parole. J’ai effectué la recherche pour vous.

* Voies respiratoires/aériennes supérieures/système respiratoire supérieur/tractus respiratoire supérieur sont des synonymes et sont composés du nez et de la cavité nasale, du pharynx et du larynx. Ces structures sont celles qui nous permettent de respirer et de parler.

Crédit image: visiblebody.com

Marie-Emmanuelle Marchand, M. Sc., Orthophoniste clinicienne, conférencière et formatrice spécialisée dans la rééducation des troubles myofonctionnels et obstructifs du sommeil.

 

  1. Bogaerts M, Deggoujf N, Huart C, et al. Physiology of the mouth and pharynx, Waldeyer’s ring, taste and smell. B-ENT 2012;8 Suppl 19:13-20.
  2. Kim Y, McCullough GH. Maximum hyoid displacement in normal swallowing. Dysphagia 2008;23:274-9.
  3. Bogart BI, Ort VH. Elsevier’s integrated anatomy and embryology. Mosby, 2007.
  4. Brown EC, Cheng S, McKenzie DK, Butler JE, Gandevia SC, Bilston LE. Respiratory movement of upper airway tissue in obstructive sleep apnea. Sleep 2013;36:1069-76.
  5. Kirkness JP, Peterson LA, Squier SB, et al. Performance characteristics of upper airway critical collapsing pressure measurements during sleep. Sleep 2011;34:459-67
  6. Shapiro SD, Chin CH, Kirkness JP, et al. Leptin and the control of pharyngeal patency during sleep in severe obesity. J Appl Physiol 2014;116:1334-41.
  7. Sutherland K, Lee RW, Phillips CL, et al. Effect of weight loss on upper airway size and facial fat in men with obstructive sleep apnoea. Thorax 2011;66:797-803.
  8. Kirkness JP, Schwartz AR, Schneider H, et al. Contribution of male sex, age, and obesity to mechanical instability of the upper airway during sleep. J Appl Physiol 2008;104:1618-24.
  9. Chi L, Comyn FL, Mitra N, et al. Identification of craniofacial risk factors for obstructive sleep apnoea using three-dimensional MRI. Eur Respir J 2011;38:348-58.
  10. Brown EC, Cheng S, McKenzie DK, Butler JE, Gandevia SC, Bilston LE. Tongue and lateral upper airway movement with mandibular advancement. Sleep 2013;36:397-404.
  11. Ayappa I, Rapoport DM. The upper airway in sleep: physiology of the pharynx. Sleep Med Rev 2003;7:9-33. 22. Finkelstein Y, Wolf L, Nachmani A, et al. Velopharyngeal anatomy in patients with obstructive sleep apnea versus normal subjects. J Oral Maxillofac Surg 2012;72:1350-72.
  12. Strohl KP, Butler JP, Malhotra A. Mechanical properties of the upper airway. Compr Physiol 2012;2:1853-72. 24. McGinley BM, Schwartz AR, Schneider H, Kirkness JP, Smith PL, Patil SP. Upper airway neuromuscular compensation during sleep is defective in obstructive sleep apnea. J Appl Physiol 2008:105:197-205.
  13. Tomori Z, Donic V, Benacka R, Kuchta M, Koval S, Jakus J. [Regulation of respiration and its sleep-related disorders]. Sb Lek 2002;103:65-71. 26. Bilston LE, Gandevia SC. Biomechanical properties of the human upper airway and their effect on its behavior during breathing and in obstructive sleep apnea. J Appl Physiol 2014;116:314-24.
  14. Hoshino Y, Ayuse T, Kobayashi M, et al. The effects of hormonal status on upper airway patency in normal female subjects during propofol anesthesia. J Clin Anesth 2011:23:527-33.
  15. Sutherland K, Schwab RJ, Maislin G, et al. Facial phenotyping by quantitative photography reflects craniofacial morphology measured on magnetic resonance imaging in Icelandic sleep apnea patients. Sleep 2014;37:959-68.
  16. Sorrenti G, Piccin O, Scaramuzzino G, Mondini S, Cirignotta F, Ceroni AR. Tongue base reduction with hyoepiglottoplasty for the treatment of severe OSA. Acta Otorhinolaryngol Ital 2004;24:204-10.
  17. Ravesloot MJ, Hilgevoord AA, Van Wagensveld BA, DeVries N. Assessment of the effect of bariatric surgery on obstructive sleep apnea at two postoperative intervals. Obes Surg 2014;24:22-31.

 

Partager cet article :

INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE POUR NE PAS LA MANQUER!

No Comments

Leave a Reply

Derniers articles

Faire coucou pour changer le monde

Je vais commencer ce billet en mentionnant que je suis maman. Ceux qui sont devenus parents comprendront. Quand on le devient, on change. Je suis convaincue que si on avait

Lire la suite »