"> Suppléments et crédits gouvernementaux - Marie-Emmanuelle Marchand

Marie-Emmanuelle Marchand

Suppléments et crédits gouvernementaux

On en entend parler, mais ça demeure vague dans notre tête? Voici un article tiré du blogue Langage et Cie qui fait le point sur les suppléments et crédits gouvernementaux. Je ne fais généralement pas ça, préférant rédiger moi-même mes articles, mais j’aurais eu bien du mal à faire plus clair en demeurant aussi concise.

Crédit d’impôt fédéral
Critères d’admissibilité pour la fonction « Parler »:
– la déficience dure depuis plus de 12 mois ou on peut s’attendre à ce qu’elle dure plus de 12 mois
– l’enfant doit être toujours incapable de parler, presque toujours incapable de parler ou prendre un temps un excessif (trois fois plus de temps)  pour parler.
*On parle ici de parler, pas de comprendre.

Crédit d’impôt provincial
Critères d’admissibilité pour la fonction « Parler »:
– Même à l’aide de soins thérapeutiques, d’appareils ou de médicaments, être toujours ou presque toujours incapable d’utiliser la parole de manière à se faire comprendre dans un environnement calme, ou s’il lui faut un temps excessif pour le faire.
– la déficience dure depuis plus de 12 mois ou on peut s’attendre à ce qu’elle dure plus de 12 mois.
– l’enfant doit être toujours incapable de parler, presque toujours incapable de parler ou prendre un temps un excessif (trois fois plus de temps)  pour parler.
*On parle ici de parler, pas de comprendre.

Allocation pour enfant handicapé (RRQ) –  Règlements au complet (Annexe A, section 2.4 : Trouble du langage)
Critères d’admissibilité pour une déficience langagière :
–  Être âgé de moins de 5 ans et ses habiletés langagières correspondent à celles d’un enfant de moins de la moitié son âge OU
– Être âgé de plus de 3 ans et ne parle pas OU
– Être âgé de plus de 6 ans et son langage parlé est la plupart du temps inintelligible pour un adulte non familier OU
– Obtenir, à partir de tests standardisés d’évaluation des aspects phonologique, sémantique, morphosyntaxique et pragmatique passés durant la dernière année, un résultat inférieur au 2e percentile et aucun résultat supérieur au 10e percentile sur le plan réceptif ou sur le plan expressif.

*La somme versée est la même, soit 183 $ par mois, pour chacun des enfants admissibles selon les critères de la Régie, peu importe le revenu familial ou le type de handicap. Ce montant est indexé en janvier de chaque année et n’est pas imposable.

Subvention pour l’intégration d’un enfant handicapé en milieu de garde (CPE, garderie à 7$)
Critères d’admissibilité pour les difficultés de communication :
– Avoir une déficiences et des incapacités persistantes : Qui sont durables, mais dont les effets peuvent varier dans le temps.
– Vivre des situations de handicap significatives : restriction ou diminution des capacités dans l’accomplissement d’une activité considérée comme normale pour un enfant de cet âge.

*Toute demande de subvention, pour l’achat ou la modification d’équipement pouvant suppléer aux limitations fonctionnelles de l’enfant handicapé, doit être recommandée par le professionnel.

Partager cet article : Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Laisser une réponse

vingt − onze =

Quand apprendre est amusant, l’avenir est prometteur.
– Michaël Ferrari

Partager cet article : Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Pour plus d'information

Contactez-nous

Envoyez-nous un message 
Partager cet article : Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook